Centre Socio-Culturel (CSC) Joséphine Baker 1

La Municipalité s’est engagée depuis plusieurs années dans la création d’un centre socio-culturel sur la ville. Cet équipement est en fin de travaux, il aura une superficie totale de près de 400 m² et sera situé en rez-de-chaussée du 18, rue Jean-Paul SARTES à proximité de la place des Cinéastes.

Un Centre Socio-Culturel est un équipement de proximité qui propose des activités éducatives et des services, met en œuvre des initiatives citoyennes portées avec les habitants, associés et appuyés par des professionnels qualifiés.

L’Education Populaire est notre principal mode d’action qui s’organise et se formalise à travers un projet éducatif en mouvement pour répondre aux mutations de notre société.

Ce travail collectif doit définir et mettre en œuvre un projet de développement social pour l’ensemble de la population de notre ville. Les services et les activités à finalités sociales et éducatives doivent permettre aux habitants-usagers de construire par eux-mêmes et contribuer ainsi à l’amélioration de leur vie quotidienne et du cadre de vie de note VILLE.

Un lieu ressource ouvert à tous

Le Centre Socio-Culturel municipal est un lieu-ressource ouvert à l’ensemble des Spinoliennes et Spinoliens, quel que soit leur âge, lieu d’habitation, catégorie sociale ou professionnelle dans le but de :

  • retisser les liens sociaux entre habitants,
  • contribuer à l’inclusion sociale et à l’émancipation des personnes
  • favoriser la pratique d’activités diverses

Enfin, le Centre Socio-Culturel municipal est amené à jouer un rôle majeur dans la mise en œuvre des différentes politiques publiques portées par la Municipalité avec ses partenaires.

Consultation des habitants et acteurs locaux (d’octobre à décembre 2020)

Vous

Votre quartier

Votre quartier d'habitation :

Ce que vous appréciez le plus dans votre quartier :

Selon vous, que devrait-on faire pour améliorer votre quartier ?

Centre SocioCulturel

Connaissez-vous la vocation d’un Centre SocioCulturel ?

Quels services à la population ou associations de la ville fréquentez-vous ?

Je n’en fréquente pas ou plus. Pourquoi ?

Futures activités

Dans la liste d’interventions et d’activités suivantes qui pourraient être mises en place au Centre SocioCulturel, numérotez vos priorités de 1 à 5 (1 : priorité forte • 5 : priorité faible) :

Aide scolaire (primaire/collège)

Animation familiale

Accès aux droits

Aide aux associations

Permanences sociales

Activités éducatives et parentales

Alphabétisation et insertion professionnelle

Informatique, multimédia et numérique

Accompagner les projets des habitants

Activités Intergénérationnelles

Bénévolat

Seriez-vous prêt à assurer une fonction de bénévole au sein du Centre SocioCulturel ?

Oui. Pour quel(s) atelier(s) ou activité(s)?
Non. Pour quelle(s) raison(s) ?

Participer aux ateliers de concertation

Laissez ici vos coordonnées si vous souhaitez participer aux ateliers de concertation sur le fonctionnement du Centre Socioculturel :

Le Centre socioculturel municipal c’est :

  • Un lieu à vocation globale, familiale et intergénérationnelle qui accueille toute la population en veillant à la dignité des personnes, à la mixité sociale et culturelle
  • Un lieu de développement de l’auto-détermination des individus, à la construction des liens sociaux et la cohésion sociale sur l’ensemble du territoire de la ville
  • Un lieu qui encourage la coopération et le « pouvoir d’agir » des habitants en leur permettant d’exprimer, de fabriquer et de réaliser des projets citoyens et responsables.

UN PEU D’HISTOIRE…
Qui était Joséphine BAKER ?

Centre Socio-Culturel (CSC) Joséphine Baker 2

D’origine Américaine, Joséphine BAKER est née le 3 juin 1906 à Saint Louis dans le Missouri. Son enfance douloureuse dans une ville marquée par les ségrégations raciales sera le départ d’un combat permanent pour la vie. Danseuse, chanteuse, actrice, meneuse de revue, première ambassadrice de la haute couture française, Joséphine Baker fut aussi et surtout, une ardente patriote de la France libre.
En 1937, après son mariage avec un jeune raffineur français, elle obtient la nationalité française. Elle est ensuite recrutée dès 1939 par le 2ème Bureau des Forces Françaises Libres durant la seconde guerre mondiale où elle jouera un rôle très actif.
Elle utilisera par la suite sa grande popularité dans la lutte contre le racisme, en particulier en soutenant le Mouvement des droits civiques de Martin Luther King. Pour elle, il n’existait qu’une seule race, la « race humaine ».
Son patriotisme sera récompensé par la médaille de la Résistance en 1946, avec les remerciements du Général de Gaulle. Puis, la Croix de guerre et la Légion d’honneur suivront en 1961. A son décès en 1975, la République décrétera des obsèques nationales en son honneur. « Tous les hommes n’ont pas la même couleur, le même langage, ni les mêmes mœurs, mais ils ont le même cœur, le même sang, le même besoin d’amour », est l’une de ses nombreuses citations.