UN TOUR DE LA REUNION EN ROSALIE POUR LE SOURIRE DES ENFANTS

Carnet de voyage : Un pompier d'Epinay-Sous-Sénart fait le tour de La Réunion en rosalie 2

Présentation du projet Rosa’Run’Smile

Carnet de voyage : Un pompier d'Epinay-Sous-Sénart fait le tour de La Réunion en rosalie 3

Du 29 mars au 4 avril, nous suivrons quotidiennement le périple de Florent, Maëva et Florian, 3 amis qui s’apprêtent à faire le tour de l’île de La Réunion en rosalie. Nous vous invitons à découvrir leur projet ci-dessous.

Florent a 30 ans, et il est pompier au SDIS 91, basé à Epinay-Sous-Sénart. En disponibilité pendant 3 ans, ce dernier a entrepris un tour du monde pour aller à la rencontre des populations et participer à la vie locale. Son voyage ralenti par la pandémie, il se trouve pour le moment sur l’île de La Réunion.

Allier sa passion du voyage, du sport et de la nature pour une bonne cause, voilà l’idée qui l’anime. Et c’est aux côtés de Maëva, 26 ans, infirmière, et Florian, 26 ans, pompier professionnel dans l’Ain, avec qui il partage les mêmes motivations, qu’il rejoint tout naturellement le projet Rosa’Run’Smile.

Ce projet, c’est l’histoire de 3 amis qui se sont lancés un défi sportif pour le moins original : celui de faire le tour de l’île de La Réunion en rosalie, en se greffant au challenge « REUNITOUR – Pédale pour les marmailles ». C’est au volant de ce fameux quadricycle qu’ils prendront la route du 29 mars au 4 avril prochain. Un périple de près de 230 kilomètres, divisé en sept étapes allant de 25 à 50 kilomètres chacune.

L’objectif est double. D’une part, il s’agit de récolter des fonds pour l’association Eclats de l’île, pour augmenter les passages de clowns dans les services pédiatriques des hôpitaux de la Réunion. D’autre part, de pouvoir financer 2 simulateurs IRM pour les enfants.
Cet appareil, en rassurant les enfants avant de passer l’examen, permet d’éviter 80% des anesthésies générales et/ou sédations souvent nécessaires chez les enfants de moins de 6 ans. Une cagnotte Leetchi a été ouverte à cet effet depuis le 11 mars.

En somme, une belle aventure humaine et sportive, pour le bonheur des enfants.

Merci à l’Amical des Sapeurs-Pompiers du Val d’Yerres qui finance entièrement la location de la rosalie.

→ Suivez leurs aventures sur Facebook : Rosa’Run’Smile
→ Instagram : lesaventuresdePtiflo / _only_be_happy
→ Participez à la cagnotte : Cagnotte Rosa’Run’Smile – Leetchi.com

ETAPE 1 : Lundi 29 mars 2021 – 36 km parcourus

Carnet de voyage : Un pompier d'Epinay-Sous-Sénart fait le tour de La Réunion en rosalie 10

« Après une nuit chez nos amis Philippine et Pierre qui sont en colocation juste à côté de l’hôpital de Saint Pierre, nous nous levons aux aurores pour être au départ à 6h. Fanny de l’association Eclats de l’île nous attend ainsi que Mathieu de Réunitour. C’est parti pour l’aventure, nous ne savons pas du tout à quoi nous attendre. Quelle sera notre allure ? Quelle sera la réaction des citoyens sur la route ?

Comme nous l’avions envisagé, nous sommes obligés de descendre régulièrement pour pousser la rosalie dans les côtes qui sont nombreuses et parfois longues ! Dans ces moments-là le mental prend le dessus et les très nombreux encouragements sur la route nous motivent plus que jamais ! On avance à une bonne allure même dans les côtes. 

Nous avions peur pour les descentes également, est-ce que le frein un peu sommaire va suffire…? Et au final le frein fait son job, celui qui tient le volant le gère également. Le tout est d’empêcher la rosalie de prendre de la vitesse car le moindre coup de volant et celle-ci pourrait être incontrôlable. 

Nous sommes en avance et nous allons rallier Saint Philippe avant le couvre feu de 18h sans problèmes. On se permet de faire des pauses pour s’hydrater, ainsi que pour se rafraîchir les pieds. 

Le paysage défile et notre allure de 8km/h nous permet d’en profiter amplement.

Nous faisons de nombreuses rencontres sur la route. On nous offre à boire, on participe à la cagnotte en jetant une pièce dans la tirelire. La solidarité des réunionnais nous vient droit au coeur !! 

Ce soir nous sommes accueillis par les pompiers de Saint Philippe et plus particulièrement par Eddy qui va nous préparer un rougail saucisses avec sa femme. 

Nous avons hâte de reprendre la route demain pour faire pleins de nouvelles rencontres. »

ETAPE 2 : mardi 30 mars – 32 km parcourus de Saint Philippe à Sainte Anne

Carnet de voyage : Un pompier d'Epinay-Sous-Sénart fait le tour de La Réunion en rosalie 20

« Départ à 6h15 après avoir passé une nuit à la caserne. De supers échanges avec les pompiers réunionnais. Ils nous ont fait goûter leur différents plats, rougail saucisses, gratin de fruit à pain, gelée de papaye, samoussa maison… Un délice ! 

A peine partis nous croisons Eddy et son fils au bord de la route ils nous attendent avec le petit déjeuner ! Maxime aura le droit à son tour en rosalie et Eddy nous aidera en poussant pour repartir. Tellement généreux 😊 un grand merci 😍.

La route se passe super bien aujourd’hui 9km/h de moyenne ! De supers descentes au niveau de l’enclos du grand brûlé qui nous permet de récupérer et il faut dire de nous amuser ! 

Cette partie était magnifique nous avions déjà fait cette route mais vu notre vitesse on profite un maximum, nous passons de coulée de laves en coulées de laves. Le ciel est bleu et les nuages cachent juste le piton de la Fournaise. 

Qui dit descente dit montée forcément et nous avons deux longues montées sur le parcours ! La deuxième nous ferons une pause en se trouvant un coin à l’ombre ce qui n’est pas évident sur cette portion. 

Les réunionnais sont toujours présents sur le parcours pourtant aucune habitation sur la partie du grand brûlé évidemment. 2 voitures sur 3 nous encouragent 👏😊. A chaque pause les véhicules s’arrêtent et les conducteurs donnent spontanément de l’argent pour la tirelire. Nous n’avons pas besoin d’expliquer tout le monde nous connait déjà, soit via la radio soit via le télé ! Cela nous dépasse complètement. 

Après le passage du grand brûlé et la montée vers Piton Sainte Rose nous faisons une halte à Notre Dame des Laves. Ici de nombreuses personnes s’arrêtent à nouveau pour la tirelire. Et deux jeunes femmes se font déposer en stop, elles se font un Réunion express en mode Pékin Express avec des amies. Leur mission est de récupérer des objets insolites alors on leur donne des nez de clowns et l’autocollant de l’association. Nous allons encore plus loin en faisant demi-tour pour les prendre en stop et les avancer de 100m 😂 

Après cela note objectif est d’arriver avant 12h à notre destination finale de la journée pour retrouver Philippe et Ema qui nous reçoivent dans la crêperie de Philippe. Nous sommes reçus comme des rois ! Une glace et de l’eau fraîche pour nous rafraîchir. Ils se sont fait offrir les carry dans un restaurant qui nous a vu passer et voulait absolument participer dans notre aventure ! La gentillesse des gens, nous n’avons pas de mots. 

L’après-midi à discuter ensemble et à jouer à des jeux de sociétés ! Avant de nous quitter avant le couvre feu ils nous préparent les crêpes pour le repas du soir ! 

Une super rencontre une fois de plus ! 

Nous sommes boostés par toute cette gentillesse autour de notre projet pour l’association Eclats de l’île et les enfants hospitalisés. 

A demain pour de nouvelles aventures ! »

ETAPE 3 : mercredi 31 mars – 27 km parcourus de Sainte Rose à Bras Panon

Carnet de voyage : Un pompier d'Epinay-Sous-Sénart fait le tour de La Réunion en rosalie 32

« Petite étape de 27km mais sûrement une des plus dures depuis le début. 

Nous avons passé la nuit dans la crêperie de Philippe qui nous a laissé ses clés en toute confiance. Une gentillesse indéfinissable qu’il nous prouve encore de bon matin, il arrive à 6h15 pour nous préparer des crêpes au petit déjeuner alors qu’en temps normal il serait arrivé vers 10h pour commencer la mise en place. 

Il va pédaler avec Maë jusqu’à son primeur qui nous a offert un sac de mandarines. On se dit donc au revoir en plein milieu de la route et pendant ce temps de nombreux automobilistes s’arrêtent faire des dons. 
Nous arrivons vite à la difficulté de la journée et même la plus dure depuis le début ! La côte avant d’arriver au pont de la rivière de l’Est. Nous sommes sous un soleil de plomb ! On dégouline … On se motive entre nous et avec un fond musical, on pense fort aux marmailles, les réunionnais sont toujours là pour nous encourager à coups de klaxon, de bravo et pleins d’autres encouragements. 

Nous faisons une bonne pause juste avant de traverser le pont. Les mandarines sont les bienvenues à ce moment-là. Encore une fois de nombreuses personnes viennent à nous pour faire des dons, c’est énorme l’élan de solidarité que notre périple génère et on est surpris de jour en jour. 

La descente après le pont sera un bon réconfort également ! Après cela la route devient un peu monotone des champs de canne qui nous cachent la vue sur l’océan, des faux plats montant qui nous obligent à descendre de la rosalie pour la pousser, puis on pédale quelques mètres et rebelote on pousse. La chaleur est dur à supporter la bâche de la rosalie fait un effet serre… La rosalie d’ailleurs à tendance à virer sur la droite … À surveiller pour les jours à venir. 

Sur la route il y a le bassin bleu et nous ferons un léger détour pour nous y rendre. Une bonne pause d’une heure avant le repas. Nous faisons la rencontre de Anaëlle et son papa, c’est tout naturellement qu’on lui propose un tour de rosalie. Et nous discuterons de notre défi, de l’association et de leurs actions. Puis direction le bassin tous ensemble pour continuer nos discussions sur le voyage cette fois et les pieds dans l’eau ! 
Suite à cela petite halte pour manger nos salades devant l’église Sainte Anne qui est magnifique. 

Reprise de la route il reste moins de 10km pour relier Bras Panon et la route ne sera pas transcendante, nous traversons des champs de cannes, peu de rencontre. La traversée des villes de Saint François et Saint Benoît n’est pas beaucoup plus attrayante. 

C’est en sueur et torse nue (le t-shirt étant à tordre) que nous arrivons à destination. Nous sommes bien accueillis une fois de plus. Piscine à disposition ! Et dégustation de punch maison.


Une étape de plus de validé à demain pour de nouvelles rencontres et paysages. »

ETAPE 4 : jeudi 1er avril – 23 km parcourus de Bras Panon à Sainte Suzanne

Carnet de voyage : Un pompier d'Epinay-Sous-Sénart fait le tour de La Réunion en rosalie 45

« Petite journée de 23 km avec peu de dénivelé, cela nous fait du bien puisque demain nous attaquons une journée de plus de 50 km … 

La première heure fût tout de même difficile : traversée d’une route au milieu des champs de cannes, un faux plat montant qui nous oblige régulièrement à descendre pour pousser la rosalie. Heureusement la vue des montagnes est motivante ! 

Une fois arrivés au pont de la rivière du Mât, la route sera plus sympathique et moins difficile. Nous quittons la route principale pour être plus en sécurité et nous traversons à nouveau des champs de cannes. Nous profitons du peu de passages de véhicules pour faire des photos souvenirs. 

Et même là nous attirons la curiosité, une marcheuse est embêtée de ne pas avoir de monnaie mais a peut-être une solution pour notre hébergement à Saint Paul on croise les doigts ! 

C’est ensuite 2 jeunes qui veulent leur selfies avec nous 😂. 

Devant une ancienne église en ruine nous croisons Daisy et Marie Josiane 83 ans en forme, qui pensaient pas nous croiser sur la route. Photo nez de clowns 🤡 avec nous excellent ! 

Ensuite nous voyons Philippe qui nous attend au bord de la route… Décidément on va de surprise en surprise avec lui. Il voulait venir à notre rencontre avant de nous héberger chez lui ce soir ^^

Cinq minutes après c’est un monsieur qui nous laisse ses 3 fruits (pamplemousse sweetie)  tout juste achetés 😍 

Arrêt à la Pièce Montée (boulangerie) qui nous laisse sa boîte de pourboires pour notre tirelire ! 

Pour finir nous retrouvons Emma à sa pharmacie juste avant sa pause repas du midi, alors c’est tout naturellement que nous l’accompagnons jusqu’à chez elle puisque nous dormons chez elle et Philippe ce soir. Elle pédalera d’ailleurs pour les derniers mètres ! 

Sans surprise tout est prêt pour ce soir, ils nous laissent pas le choix de leur préparer quelque chose. Nous voulions payer les pizzas et c’est le pizzaiolo qui nous offre les pizzas pour ce soir. Il va même plus loin en faisant un appel aux dons et en créant une boîte tirelire pour nous ! 

C’est fou cette journée fût courte mais intense en rencontres et quelle leçon de générosité nous prenons encore une fois aujourd’hui. 🙏❤️🇷🇪

A demain pour une grosse journée ! »

ETAPE 5 : vendredi 2 avril – 56 km parcourus de Sainte Suzanne à Saint Paul

Carnet de voyage : Un pompier d'Epinay-Sous-Sénart fait le tour de La Réunion en rosalie 55

Ce matin c’est à 5h30 que nous prenons la route car aujourd’hui une grosse étape de 56km nous attend et les pompiers de Saint Denis nous attendent à 10h à la caserne.

Philippe & Emma ont absolument voulu se lever à l’aube pour aller chercher les croissants et nous retrouver sur la route pour déjeuner ensemble. C’est donc face à l’océan que nous avons passé un dernier moment avec eux avant de les laisser derrière nous.. Nous n’oublierons jamais ce qu’ils ont fait pour nous. Notre aventure n’aurait jamais eu le même goût sans eux ❤️

Puis direction Saint Denis où nous avons traversé la ville principalement sur les voies de bus pour être en sécurité. Les pompiers nous attendaient avec un ravitaillement ! Il y a même eu un appel général pour que tout le monde viennent nous saluer. Après quelques échanges et une belle photo de groupe, nous repartons en direction de cette fameuse route du littoral…

Malheureusement nous avons appris au dernier moment que les pompiers ne pouvaient pas nous escorter sur cette partie de route assez dangereuse. Jusqu’au dernier moment, ils attendaient l’accord du directeur qui n’as jamais répondu à leur demande… Ils étaient tous déçus de ne pas pouvoir nous aider.

Mais un des pompiers nous a donné le contact d’un ami qui travail à la direction des routes départementales. Nous avons expliqué la situation et ils ont prévenu sur les panneaux de signalisation notre présence. Nous étions alors : un chantier mobile sur la bande d’arrêt d’urgence 😅

Un peu d’appréhension en s’élancant sur cette route mais finalement tout s’est très bien passé. Nous avons profité d’un panorama exceptionnel sur l’océan et la route la plus chère du monde.

Nous avons même croisé le dépanneur qui nous a fait le transfert de notre rosalie en sens inverse. 😉

Sur la route, nous avions mis Freedom, une antenne radio locale où tout le monde peut appeler et diffuser des informations sur l’état de la route. Un monsieur nous a fait bien rire : « Je tenais à vous informer qu’un véhicule étrange, une sorte de pédalo orange ou même un tuk-tuk, est en train de circuler sur la route du littoral. Je pense que je dois signaler ce danger « .

Le commentateur radio lui répond :

« À quelle allure va t-il ? Au moins 20 km/h ? »

Le monsieur répond :

« Non pas dutout, ils sont très lent, à peine à 7 km/h » 😂

Avant d’arriver à Saint Paul, nous avons fait un arrêt à la caserne du Port où les pompiers nous attendaient. Nous avons été interviewés par l’un d’entre eux et demain nous passons sur la chaîne Réunion Première avec eux et la rosalie. Leur amicale nous a remis une enveloppe pour participer à notre action. ❤️

Nous sommes arrivés à notre étape vers 16h30 où nous avons pu mettre notre hamac une petite heure pour récupérer de cette belle journée avant de rejoindre notre logement du soir chez Caroline et Antoine.

ETAPE 6 : samedi 3 avril – 52 km parcourus de Saint Paul à Etang Salé

Carnet de voyage : Un pompier d'Epinay-Sous-Sénart fait le tour de La Réunion en rosalie 64

Journée longue de 52 km. 

Nous longeons la côte ouest aujourd’hui, chaleur, soleil. Nous faisons une première pause au Cap la Houssaye, où un réunionnais va tenter de pêcher notre rosalie. 

Ensuite passage à saint gilles où nous avons loué la rosalie. Malika en profite pour checker si tout va bien et resserre quelques vis… 

On se permet même de s’arrêter au restau pour ce midi on pense avoir le temps… 😂 

En repartant belle surprise nous croisons sur la route l’équipe Reunitour par hasard ! Grand moment de joie pour tout le monde malgré la pluie qui commence à arriver. 

On se retrouve tous au ravitaillement prévu plus loin pour l’équipe Reunitour, on en profite également et nous repartons sous des trombes d’eau ! Trempé de la tête aux pieds, je suis devant à ce moment-là, pas du tout protégé.

Premier pépin « mécanique » du périple, la rosalie freine, nous devons pédaler même dans les descentes. Les km défilent et c’est de plus en plus dur. 

Nous arrivons de ce fait hors délai du couvre feu… Heureusement un pompier d’Etang Salé nous escorte avec les phares car forcément il fait nuit ! 

Journée bien fatiguante et le resserrage des vis de Malika est à l’origine de notre pépin qui nous as ralenti.

Carnet de voyage : Un pompier d'Epinay-Sous-Sénart fait le tour de La Réunion en rosalie 65
Carnet de voyage : Un pompier d'Epinay-Sous-Sénart fait le tour de La Réunion en rosalie 66

ETAPE 7 : dimanche 4 avril – dernière étape et retour à Saint Pierre

Carnet de voyage : Un pompier d'Epinay-Sous-Sénart fait le tour de La Réunion en rosalie 67

Petite journée pour retourner jusqu’à Saint Pierre, une vingtaine de kilomètres. 

Aucun pépin sur la route et c’est avec de la nostalgie que nous entamons la dernière étape ! 

Nous attendons l’équipe Reunitour pour passer la ligne d’arrivée en leur compagnie. Super arrivée tous ensemble avec les membres de l’association Eclats de l’île, les clowns sont là également !!

Bilan très positif de cette semaine à faire le tour de l’île en rosalie. Les réunionnais sont très généreux, bienveillants. C’était une cause qui leur parlait. Si nous devons comparer l’Est et l’Ouest, beaucoup plus de dons et d’encouragements venant des créoles qui sont majoritaires à l’Est. 
De très belles rencontres inoubliables, toutes et tous dans notre cœur. Des souvenirs gravés à vie ! Les réunionnais nous ont ouvert leur portes et accueillis à bras ouverts partout où nous sommes passés.
La cagnotte approche les 5000 euros et est ouverte jusqu’à la fin du mois d’Avril.

À cette belle aventure HUMAINE ❤️

À ce défi sportif sur les routes réunionaises… 

À toutes ces belles personnes rencontrées sur la route, aux réunionnais, sans qui notre aventure n’aurait pas eu le même sens… 

À Philippe & Emma, à leur gentillesse et générosité sans limites envers nous… 

À tout les pompiers du SDIS 974 qui nous ont réservé un bel accueil dans chacune de leurs casernes… 

À Marcel, pour son soutien & sa détermination à vouloir nous aider dans cette aventure… 

À Helena, Kelly et Thierry pour ce moment incroyable que nous avons vécu ensemble. Leurs sourires sont à l’image de la Réunion, nous ne les oublierons pas… 

À ces belles personnes qui nous ont accueilli chez elles, pour ces soirées de repos et les repas partagés ensemble… 

À Mathieu, et à son défi sportif qui mérite le respect. Nous avons pédalé pour la même cause et la même motivation : le sourire des marmailles… 

À nos familles, à nos amis et à tous ces inconnus qui nous ont tellement soutenu durant ce projet un peu fou depuis la métropole,

À la Réunion, pour ses paysages magnifiques et ses habitants merveilleux… 

Aux clowns, qui font un travail magnifique dans les hôpitaux, car nous le savons, le rire est vital à l’hôpital… 

Aux marmailles à l’hôpital, qui ont été notre seule motivation tout le long de ce parcours… 

& puis à nous trois et à notre petite rosalie, à la vie, pour ces moments merveilleux qu’elle a pu nous offrir… ❤️