Sur les réseaux sociaux et dans la presse, trop d’affirmations mensongères circulent à propos des pratiques en matière de verbalisation sur le territoire communal. Le moment est donc venu de mettre à terme à ces piteuses manipulations et de rétablir la vérité ! Afin de vous apporter une information précise et complète sur ce sujet, retrouvez ci-dessous les éléments de réponse.

Une vidéoverbalisation, sans autorisation ?
« Faux. La Municipalité respecte scrupuleusement les textes et la loi. La vidéoverbalisation n’est pas utilisée à Epinay-sous-Sénart. Les infractions sont relevées par des agents de la Police municipale sur le terrain, dotés de smartphones géolocalisés, ce qui permet une verbalisation très rapide directement depuis leur véhicule. »

Des contraventions abusives ?
« Faux. Là encore, nous respectons scrupuleusement les textes et faisons avant tout le choix de la sécurité des Spinoliens qui est l’une de nos grandes priorités. La Police municipale relève uniquement les infractions au Code de la route, les stationnements sur la chaussée, les voies de bus, devant les sorties de pavillon… Après des années de laxisme, trop de mauvaises habitudes ont été prises par certains et beaucoup d’habitants nous demandaient d’agir. C’est précisément ce que nous faisons dans le respect de la loi et des textes en vigueur ! »

Une verbalisation systématique des actes d’incivilités constatés !
« Conformément à la législation en vigueur, la Municipalité a pris depuis plusieurs mois un arrêté pour relever les infractions (3e catégorie) suivantes sur la voie publique : déversement de liquide insalubre (crachats),dépôt ou abandon de déchets ou d’objets (canettes, cigarettes, papiers…)… Les contrevenants s’exposent alors à une amende de 68 euros. Les personnes qui encombrent la voie publique avec des chaises, des canapés, des tables… risquent également une contravention. Là encore, la Municipalité est déterminée à agir contre toutes les incivilités qui dégradent notre cadre de vie et polluent notre quotidien.»

Les contraventions, une manne financière pour la Ville ?
« Faux ! Le montant des contraventions au stationnement (135 euros) est fixé par l’Etat et non par la Municipalité. La Ville n’a par ailleurs aucun intérêt financier à multiplier les verbalisations car, comme pour toutes les infractions au Code de la Route, le produit des amendes revient dans sa quasi-intégralité à l’État

Pas de stationnements payants à Epinay, un choix fort de la Municipalité !
« A noter par ailleurs que contrairement à la plupart des villes alentours, le stationnement est entièrement gratuit à Epinay-sous-Sénart. Aujourd’hui, il n’y a ni zone bleue, ni parcmètre, car c’est un choix volontariste de l’équipe municipale de ne pas pénaliser le pouvoir d’achat des Spinoliens. »

Une fois encore, une polémique stérile émanant de l’opposition !
« L’opposition n’ayant que peu d’arguments valables pour contester les projets portés par l’équipe municipale et qui contribuent de jour en jour au renouveau de notre Ville, elle se complait malheureusement dans la polémique stérile et la manipulation des Spinoliens en multipliant les approximations et affirmations mensongères à l’approche des élections. Telle est depuis toujours leur conception de la politique, mais cela n’est pas et ne sera jamais la nôtre. Notre seul objectif, notre seule ambition depuis plus de 4 ans, agir sans relâche pour améliorer le quotidien des Spinoliens et rien ne nous en fera dévier ! »