Un élu de l’opposition de la Ville d’Epinay-sous-Sénart, en mal de reconnaissance et de notoriété, se livre ces derniers jours à des gesticulations dont il est regrettable de constater qu’une presse peu scrupuleuse s’en fasse l’écho.

OUI, la délibération votée le 19 avril dernier portant fixation des taux d’imposition 2016 est en parfaite conformité avec les obligations légales et réglementaires en matière d’information. Pour preuve, le Service du contrôle de légalité de la Préfecture de l’Essonne, qui a deux mois pour se prononcer à partir de la date du vote, n’a formulé aucune objection en ce sens.

Il est par ailleurs éclairant de constater que ce même élu, qui était déjà dans l’opposition lors du précédent mandat (2008-2014), n’avait rien trouvé à redire lorsque mon prédécesseur avait voté en 2011 une hausse des deux taux d’imposition, dans les mêmes formes. Une fois encore, cela témoigne de la méconnaissance des dossiers qui est la sienne, d’une certaine mauvaise foi et de sa proximité avérée avec ses « ennemis » d’hier.

NON, le report de la séance du Conseil municipal du 23 juin n’est pas un moyen de « temporiser ou de gagner du temps ». Il s’agit tout simplement, comme cela a d’ailleurs été explicité aux 33 élus dans un message envoyé par le Directeur Général des Services, d’une malencontreuse erreur matérielle de l’administration, survenue au moment de l’envoi des documents du Conseil municipal. Rien de plus !

La décision prise par la Municipalité vise à faire en sorte que l’ensemble des élus puisse disposer du même niveau d’information sur le vote d’une délibération importante, le Compte Administratif 2015, et cela, dans le respect de l’article L.2121-12 du Code Général des Collectivités Territoriales.

Ce genre de tactiques politiciennes, que ne supportent plus nos compatriotes, est tout à fait déplorable et inacceptable car elle détourne les services municipaux et préfectoraux des nombreux dossiers importants et urgents qui sont les nôtres et les leurs au quotidien. Quelle irresponsabilité de la part d’un élu de la République !

Pour autant, sachez que tout ce bruit pour rien ne nous détournera aucunement de la poursuite de notre seul objectif : mettre en œuvre le projet de renouveau pour lequel les Spinoliens nous ont élu il y a deux ans.