Jeudi 30 juin, certains membres de l’opposition se sont rendus au Conseil municipal accompagnés par des personnes venues perturber la séance. Ces individus, bien connus pour être des agitateurs, ont voulu filmer de manière visible et ostentatoire la séance du Conseil municipal, sans accord ni concertation. Or, il est nécessaire de prendre en compte les actes récents commis sur des personnes dépositaires de l’autorité publique, ainsi que le respect du droit à l’image s’appliquant aux fonctionnaires et aux agents municipaux. Mais nous ne sommes pas dupes, cette provocation de plus avait avant tout pour but de créer un climat délétère dès les premières minutes du conseil municipal.

 

A l’occasion de la suspension de séance prononcée par Monsieur le Maire, plusieurs élus de la majorité ont par ailleurs été pris à partie de manière agressive par ces mêmes individus.

 

Cette situation de forte tension, qui a nécessité l’intervention des forces de l’ordre, ne permettait pas la tenue du débat démocratique, qui réclame sérénité et apaisement.

 

Plusieurs élus de la majorité, choqués par la véhémence des propos et des comportements, ont préféré quitter la séance. « J’approuve pleinement la décision de mon équipe municipale et constatant que le nombre d’élus siégeant n’était plus suffisant pour atteindre le quorum, j’ai levé la séance. L’ordre du jour sera examiné dans les plus brefs délais» précise Monsieur le Maire.

 

« Encore une fois, ces tristes manœuvres politiciennes, destinées à bloquer l’avancement de dossiers importants ne nous empêcheront pas de continuer à œuvrer et à agir pour améliorer le quotidien de tous les Spinoliens » conclut Monsieur le Maire.